From soilto life
Nouvelles

Potassium et Magnésium favorisent l’utilisation efficiente de l’eau

Les agriculteurs peuvent préparer le sol et le végétal à un apport restreint en eau pour éviter le stress dû à la sécheresse. En plus du choix judicieux de la variété et de la préparation adéquate du sol, la nutrition des végétaux influence de façon significative l’efficacité de la gestion de l’eau.

Une transpiration régulée :

Le potassium associé au magnésium permet au végétal de conserver l’eau en diminuant l’évaporation improductive de l’eau. De par son action osmotique, le potassium est essentiel à l’ouverture et la fermeture des stomates et joue par conséquent un rôle important dans la gestion de l’eau du végétal. Les stomates ne fonctionnant pas de façon optimale en cas de carence en potassium, le flétrissement est significatif du manque de potassium.

Une photosynthèse efficace :

La photosynthèse puis le transport des glucides constituent un enchaînement de processus complexes. La perturbation de ces processus se traduit alors rapidement par un ralentissement de la croissance et souvent par des rendements inférieurs. Le magnésium intervient de différentes façons sur la photosynthèse et le transport des assimilats. La fonction la plus connue du magnésium est celle d’atome central de la chlorophylle (matière colorante verte des plantes). Ainsi, le magnésium est essentiel à l’absorption optimale de la lumière par le végétal, ce qui conditionne une production de biomasse élevée. C’est aussi la raison pour laquelle une carence grave en magnésium entraîne la décoloration du feuillage, aussi appelée chlorose.

Un système radiculaire bien développé :
Quelles sont les conséquences d’une répartition freinée des glucides dans le végétal ? La décoloration du feuillage par exemple indique un manque de magnésium, mais ce symptôme n’apparaît que très tardivement. Lorsqu’il se manifeste, il faut obligatoirement s’attendre à un rendement inférieur. On constate d’abord une limitation de la croissance radiculaire, avant même que la croissance des pousses soit freinée. Une croissance saine du système radiculaire est donc importante pour permettre au végétal d’avoir accès à l’eau et aux substances nutritives, surtout dans des conditions de croissance défavorables.

Améliorez la capacité de rétention d’eau :
La capacité de rétention d’eau du sol est déterminée principalement par les pores du sol. La répartition de la taille des pores du sol est essentielle pour la croissance des végétaux. Des pores trop petits retiennent les eaux souterraines au point d’empêcher les végétaux de l’absorber. Des pores trop grands font que l’eau suinte vers des couches plus profondes du sol, là où le système radiculaire du végétal ne peut plus l’atteindre. Les résultats des recherches démontrent qu’une bonne provision en potassium du sol augmente la capacité de rétention du champ. La capacité de rétention du champ (aussi appelée le stock des eaux souterraines) indique la quantité d’eau disponible pour les végétaux que le sol est capable de stocker.