From soilto life
Nouvelles

La volatilisation d’azote

La volatilisation d’azote

Tout sol contient de l’uréase qui est un enzyme. Dès que de l’urée est épandue, cet enzyme décompose l’urée en ammonium et en OH-. Ce processus provoque une hausse locale du pH qui peut parfois atteindre un taux de 9,5 ! Dans ce cas, une partie de l’ammonium formée est transformée en ammoniaque, qui se volatilise. Cela donne en moyenne une perte d’azote de 26% !

Comment éviter la volatilisation

Le Novurea est de l’urée traitée avec un inhibiteur d’uréase. Dès que du Novurea est épandu, l’inhibiteur d’uréase freine l’activité de l’uréase. Cela retarde la transformation d’urée en ammonium. Il se forme moins de OH- ce qui limite la hausse du pH. Avec une hausse minimale du pH, l’azote conserve sa forme d’ammonium, qui ne se volatilise pas. Il reste plus d’azote disponible pour le végétal, ce qui se traduit par un rendement optimal de ce végétal.